Une alternative pour nos cantines

Les deux épisodes caniculaires de l’été ont convaincu les plus sceptiques : les humains n’ont plus le choix que de changer radicalement leur façon de vivre pour sauver le vivant sur la planète. L’heure n’est plus aux paroles et à la communication, place aux actes. Et quoi de plus accessible que de commencer par nos choix politiques locaux ? Alors comment ne pas s’insurger contre la décision du maire de Corbeil-Essonnes de vendre à la Sodexo les repas de nos enfants, du personnel communal et de nos aînés ? Rien de raisonnable dans cette décision si ce n’est de satisfaire les bénéfices de ce groupe multinational : des repas préparés loin de nos yeux, à 100 km de Corbeil-Essonnes, transportés chaque jour par trois camions, sans aucune exigence de santé publique, de qualité et environnementale, sans attention éducative pour les enfants. Conscientes de ces enjeux, de nombreuses communes changent leurs pratiques. Le contrat qui lie notre commune à la Sodexo expire en 2022. Ce sera l’un des enjeux de l’échéance municipale au Printemps 2020, proposer une alternative écologique et éducative pour nos enfants.

 

Bruno PIRIOU, conseiller municipal de Crobeil-Essonnes

 

À Savigny-le-Temple (77), 20 % des repas des cantines seront cultivés localement grâce à deux potagers municipaux, un verger et une cuisine centrale fan des circuits courts.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/a-savigny-le-temple-20-des-repas-des-cantines-seront-cultives-localement-30-08-2019-8142537.php

http://www.savigny-le-temple.fr/content/sandrine-bazin-potager-a-lassiette

A Grande-Synthe (59), l’alimentation dans les cantines scolaires est 100% bio depuis 2011. Cette année, elle 100% bio local.

https://www.nouvelobs.com/politique/20190809.OBS16986/damien-careme-le-maire-qui-a-fait-de-grande-synthe-un-labo-de-la-social-ecologie.html

http://www.ville-grande-synthe.fr/ville-durable/vers-la-transition/alimentation-2/