S-Pion, l’espoir inarrêtable.

S-Pion, l’espoir inarrêtable.

Nous ne cessons de le crier haut et fort : notre ville regorge de potentiel ! 

Ce talent s’exprime dans de nombreux domaines mais ces derniers temps, il excelle particulièrement dans la musique. Curieux de comprendre le phénomène, nous avons rencontré l’un de ces « enfants de Bébeil » : le rappeur S-Pion. A 28 ans, ce jeune artiste vient de sortir son album intitulé « Sourou », le 19 juillet dernier à la suite de sa signature chez Arista (Sony Music) il y a un an.

S-Pion arrive, l’allure sportive et le sourire aux lèvres,  accompagné de son fidèle ami Penika et de Willy Mabia, président de l’association Ovni Concept, ils s’installent et la discussion s’engage immédiatement, sans chichis. 

Aux premiers mots, on comprend immédiatement que nous avons face à nous un jeune déterminé, un « sourou » comme il dit. 

S-pion nous parle de son parcours, parfois tumultueux, toujours musical, de son rêve « d’en vivre » qu’il commence enfin à réaliser aujourd’hui après quelques années de « galère », de la ville, et bien sûr de son quartier des Tarterêts dans lequel il perçoit beaucoup plus de solidarité que de violence. 

« Solidarité », est d’ailleurs un mot qui reviendra une quinzaine de fois durant l’heure que nous passerons ensemble : celle de la famille, du quartier, des amis, de ses complices dans la musique… Une valeur qui semble l’avoir construit et accompagné partout. Et même si parfois l’argent ou le pouvoir divise, S-pion reste optimiste, convaincu que les réussites mais aussi les tragédies de ces dernières années ont rassemblé les gens et resserré les rangs.

Heureux aussi, comme nous tous, que la ville puisse redorer son image grâce aux différents succès Corbeil-Essonnois dans le rap français ou encore au cinéma, il exprime ainsi ses espoirs pour une « nouvelle ère ».  

On se plait alors à rêver ensemble d’une époque inédite où l’entraide prendra bel et bien le dessus sur les conflits inter quartiers, sur les tensions qui persistent, une nouvelle époque où la culture va exploser, et surtout où chacun aura la possibilité de s’accomplir « par lui-même, c’est important », de prendre conscience de sa valeur, dans tous les domaines possibles et imaginables, «tout est possible mais il faut y croire, faut pas lâcher et être courageux ». 

S-Pion positive sans cesse, et même si son rap est parfois sombre, son message est lui tout à fait clair : l’avenir lui appartient, mais cet avenir, il se partage. Chez nous, c’est QLF* sinon rien. Pour le découvrir, vous pouvez vous procurer son album puis venir directement le voir en concert le 7 septembre prochain à 14H au Palais des Sports à l’occasion du Forum des associations.

*Que La Famille (expression phare du groupe PNL)

5 clips à découvrir : Fuck mes rêves, La rue, Bâtard, Fly, Snowfall.

 

Compétences

Posté le

9 octobre 2019