L’action du Printemps de Corbeil-Essonnes de planter des fleurs dans les nids de poule a eu raison de contraindre le maire à refaire certaines rues de notre ville grâce à l’apport financier de l’agglomération. De nombreuses autres abandonnées depuis des décennies espèrent une réfection. Faudra t’il le redire avec des fleurs ?