« Pendant plusieurs semaines nous sommes allés à la rencontre des Corbeil-Essonnois pour leur demander leur avis sur leur perception de la ville. Parce que comme le dit Marcelio, « Corbeil-Essonnes, c’est à nous, c’est notre ville ». Quelles meilleures énergie et légitimité que celles des habitants pour relever les défis de Corbeil-Essonnes ? Vous évoquez à la fois votre attachement à cette belle ville, son potentiel entre Paris et la campagne mais
vous n’hésitez pas à parler de vos craintes et de vos déceptions avec la galère du RER D, l’urbanisme galopant et non maîtrisé, le sentiment de ville dortoir et les incivilités qui vont avec, votre inquiétude pour l’avenir de la jeunesse. Le défi à relever ensemble dépendra de notre capacité à oser se rencontrer entre habitants des nouveaux quartiers et des anciens, entre locataires ou copropriétaires dans les immeubles, entre jeunes et moins jeunes. C’est à cela que nous vous invitons dès le jeudi 6 juin au Bellevue en découvrant ensemble cette enquête audiovisuelle. Le pire serait de se résigner au sentiment que l’on ne peut plus faire bouger les choses. Nous toutes et tous détenons les clefs pour mieux vivre ensemble à Corbeil-Essonnes. Alors à très vite.

Bruno PIRIOU
Conseiller municipal de Corbeil-Essonnes
Conseiller d’Agglomération Grand Paris Sud